vendredi 19 octobre 2012

Instruction primaire



Deyrançon: Il n’y avait pas, au début, de limite d’âge pour l’exercice de l’enseignement ; il n’y avait que la limite des forces physiques. Nous trouvons, dans une délibération du Conseil municipal de Deyrançon, d’une orthographe fantastique, du 25 mars 1835, la nomination dans cette commune de l’instituteur Benétaud, ancien négociant à Mauzé, qui était dans sa soixante-dix-huitième année ! Cet instituteur exerçait encore vingt ans plus tard, comme le prouve la délibération suivante du 3 mai 1855 :
Une question se soulève relativement à l’instituteur de la commune de Deyrançon. Les membres reconnaissent que ce fonctionnaire est hors d’état de remplir ses fonctions, vu son âge avancé qui arrive à 98 ans Ils prient M. le Préfet de vouloir bien faire mettre à la retraite ce vieillard presque centenaire et le faire remplacer par un instituteur capable d’instruire la jeunesse, qui depuis bien des années, reste en souffrance dans notre commune.
(Mr Bénétaud est décédé en 1858, âgé de cent ans moins quelques mois.


L’ECOLE PRIMAIRE
DANS LES
DEUX SEVRES
depuis ses origines jusqu’à nos jours
 
En 1940 il y avait 4 garçons et 6 filles réfugiés des Ardennes qui fréquentent l'école de Prin-Deyrançon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire